Livraison offerte pour les commandes supérieures à 300€ avec le code 'EUSHIP'. Voir conditions.

Votre panier

Votre panier est actuellement vide.

Louis Denavaut

Louis Denavaut

Comment êtes-vous devenu architecte d'intérieur ?

Au début, j'étais plutôt attiré par l'art contemporain, et j'ai eu plusieurs rencontres fortuites avec des designers et des artistes. A partir de là, j'ai commencé à m'intéresser au monde du design, à parts égales pour les objets comme les intérieurs. J'ai ensuite étudié à l'Ecole Camando et je m'estime chanceux d'exercer un métier aussi profondément intéressant.

Comment décririez-vous votre démarche ?

Il m'a fallu beaucoup de temps pour développer mon esthétique, ce que l'on commence à percevoir dans mes derniers projets car je travaille vraiment comme un artisan. Le processus peut être long, et chaque projet est un nouveau challenge, au sens artistique du terme. Je n'ai pas de méthodologie précise, car aucun projet ne ressemble à un autre. Ils sont tous uniques et s'adressent aux clients qui souhaitent se faire plaisir dans leur intérieur.

Vous avez évolué dans le monde de l'art contemporain avant de vous diriger vers le design et l'architecture. Comment cette sensibilité artistique se manifeste-t-elle dans vos projets ?

Ayant été l'une des nombreuses mains impliquées dans le montage d'expositions, j'ai gardé cet aspect « Arts & Crafts » du métier, et j'expérimente encore beaucoup. C'est parfois très risqué sur des projets avec des délais stricts à respecter, mais c'est aussi un moyen d'arriver à un résultat vraiment unique.

Votre portefeuille comprend des résidences privées ainsi que des bureaux et des espaces commerciaux. Est-ce une décision consciente de travailler sur divers projets dans différentes industries ?

Il s'agit avant tout des rencontres et des affinités que nous avons avec les gens. Le fait de ne pas être spécialisé dans un secteur me permet d'aborder chaque projet avec un regard neuf.

Vous avez conçu trois boutiques pour Officine Universelle Buly et vous avez récemment achevé le magasin Hartford à Lyon. Vous avez une affection particulière pour les enjeux architecturaux du retail ?

Le retail est un fabuleux espace d'expression créative car la notion de plaisir est omniprésente lorsqu'une marque relève le défi.

Quels artistes ou designers vous inspirent le plus ?

Cette question n'est pas facile, il y en a tellement que je fais référence, mais c'est vrai que lorsque je suis confronté à une situation difficile sur un projet, je me demande souvent comment Alvar Aalto ou Mies Van der Rohe auraient abordé la question. J'aime aussi la nouvelle génération d'architectes belges qui sont complètement décomplexés et arrivent à faire des miracles avec des moyens restreints, par exemple OFFICE KGDVS.

Vous avez développé des meubles et des objets : un canapé aux lignes d'inspiration japonaise, une suspension qui se double d'un miroir, un vase d'inspiration antique… Pouvez-vous nous en dire plus sur votre travail de designer ?

C'est ma première passion. Je note constamment des idées, des détails, et parfois quand un client est partant, j'ai la chance de voir mes dessins se concrétiser et ces objets artisanaux prendre vie.

Quelles sont vos trois pièces préférées sur Modern Metier et pourquoi ?

La forme de la table de chevet Tension de Paul Coenen est intrigante d'un point de vue usage, j'apprécie aussi le vert primaire. La table Trefoil de Form & Refine s'inspire de l'essence même d'une table en bois. Un objet presque médiéval, qui devient intemporel. La table basse en acier de MAUD Supplies est une façon intelligente de travailler ce matériau et elle se décline également dans une sélection de couleurs très attrayante.

Qu'aimez-vous le plus dans votre métier ?

Les rencontres, les voyages, la découverte de lieux improbables.

Où puisez-vous votre inspiration au quotidien ?

De partout. Je n'ai jamais eu de mal à trouver une forme ou une esthétique qui corresponde à l'envie et au budget de mes clients. Sa réalisation, en revanche, est beaucoup plus exigeante.

Quels sont les projets à venir pour 2023 ?

Un hôtel très privé, des appartements et un café. Je ne peux pas en dire plus…


Article précédent